Actualités

L’Alsace – Visite de Colmar et Riquewihr

Ce soir, je vous retrouve pour un nouvel article Voyage !
Cette fois, nous restons en France. On emprunte un vieux combi VW et nous voici partis pour 12h de route en destination de …

…L’Alsace

Ces articles se voulant plus “droit au but”, je vais vous épargner pas mal de blabla sur ces 5 jours en Alsace. Je précise que je ne présenterai pas les articles dans l’ordre chronologique du séjour comme j’ai pu le faire pour Edimbourg. D’ailleurs, vous pouvez déjà voir un peu de ce séjour Alsacien avec ce reportage d’Artisan d’art Strasbourgeois ici.
(Si vous êtes intéressés par un article plus détaillé sur l’itinéraire pour aller du Lot-et-Garonne en Alsace et de l’itinéraire de villes en villages alsaciens, avec les haltes à faire dans des endroits tranquilles pour dormir avec un van : faites-le moi savoir via le formulaire contact  ou sur mes réseaux sociaux Instagram ou Facebook, je ferai alors un article plus complet).

Dans la première série  d’images qui vont suivre, je vais vous présenter…

…Colmar

Colmar, c’est certes, très mignon avec ses petites rues aux façades colorées et évidemment, ses colombages… Certaines des maisons sont vraiment très travaillées voir très chargées au niveau des balcons et des fenêtres. Comme vous pourrez le voir dans la rue des marchands… Arrêtez-vous au numéro 9 et 11 pour jeter un oeil sur les maisons Zum Kragen et Pfister… !
Je vous conseil également un arrêt au marché couvert de Colmar.

Comme vous avez pu le voir, le marché est très beau. Avec des produits plus qu’intéressant et appétant ! Dans cette halle, vous trouverez des petits bistrots de marché que je vous recommande. Malheureusement je n’ai pu les tester, car nous avons voulu voir un resto recommandé par tous les guides, le Wistub Brenner : une ERREUR ! Probablement qu’à une époque, c’était une vraie bonne table typiquement alsacienne. Aujourd’hui c’est une table attrape-touristes où vous paierez vos plats et menus extrêmement chers pour une qualité de produits atteignant tout juste le correcte… Bilan : un rapport qualité/prix plus que regrettable (en fait, très énervant !). Mon ressentie : un restaurant qui se repose sur les acquis d’une vieille réputation, voulant jouer les hautes tables avec une présentation des assiettes se voulant quasi-gastro (mais sans intérêt) et avec des plats peu travaillés à base de produits mal cuisinés (un “pavés de munster panés” grillés à l’extérieur mais dont le fromage reste figé lorsqu’on le coupe et sans saveur ? hmm… nop…). Par contre, l’équipe des serveurs était très sympa ! C’est au moins ça !!
Encore une fois, si vous cherchez où manger, je suis sûre que ces petits bistrots du marché valent bien plus le coup. Avec un peu de chance, vous trouverez même de la place à la terrasse flottante sur le canal de l’un d’eux.

Car oui, c’est aussi l’autre intérêt de la ville de Colmar : son “petit bout de flotte” qui la traverse.

Cependant, il me restera un avis plutôt mitigé sur cette ville. Même si celle-ci est très jolie, j’y ai globalement ressentie une impression de “superficiel”… Je ne saurai l’exprimer autrement. Mais, je dois avouer que mon avis à peut-être était un peu (trop) influencé par cette déception concernant le resto ! Pour une épicurienne, j’avais peut-être trop idéalisé mon premier repas dans une région si riche de spécialités intéressantes… !

On continue la route à travers l’Alsace avec…

…Riquewihr

alors là, c’est déjà plus intéressant ! Je vous laisse simplement voir les images.

A Riquewihr, j’ai pu allier mes deux passions : la photo et le fromage !!!
Au début de la rue principal (du général de Gaule, vers le numéro 16), vous trouverez sur votre droite une fromagerie en sous-sol dans l’ambiance cave d’affinage. Car oui, ne nous laissons pas non plus “berner”, ce n’est pas ici qu’ils font affiner les meules. Mais la boutique reprend l’esprit d’une cave d’affinage et c’est plus que réussit. J’aurai bien tout quitté pour venir travailler ici !!!
Nous avons craqués pour plusieurs fromages, malgré les prix hallucinants (rien à moins de 35€/kg…), mais cette fois, aucune déception !

Nous avons choisi un fromage au lait de vache affiné dans une croûte de charbon, un autre à l’ail des ours et une tomme fermière de 36 mois d’affinage. Un vrai régal après notre dégustation de vin blanc !
Dégustation que nous avons faites chez un caviste d’un sublime petit village au milieu des vignes : Kintzheim. Ce village, un vrai coup de foudre. Malheureusement je n’ai pas fait de photo. J’étais encore sous le coup de l’émotion de notre arrêt juste en amont au mémorial des combattants de la guerre 14-18. Et comme cette vue d’un cimetière pareil, on se retrouve vite hors du temps et à vivre et ressentir l’instant. Arrivé à Kintzheim, mon appareil est resté dans le combi et j’ai pleinement profité de ce havre de paix bien conservé. Je vous conseil vraiment de vous y arrêter. La voiture devra obligatoirement être garée à l’extérieur, puis vous franchirez à pieds une porte fortifiées du XVème. Vous aurez sur votre gauche, accès au château Schwendi qui abrite sur votre droite un musée du vignoble et des vins alsaciens et sur la gauche la superbe battisse du château, recouverte de lierre et datant de 1563 aujourd’hui occupé par la confrérie Sainte Etienne. Libre à vous de continuer la rue principale et unique (?!) de ce village, toujours aussi emplie de charme… Le tour de cet endroit en lui-même (sans compter d’arrêt caviste !) doit prendre en tout et pour tout 1h. Vous pourrez facilement le caser dans votre séjour !

Sur ces bonnes choses, je vous dis à bientôt dans de prochains articles qui vous présenteront Strasbourg et la bourse internationale aux gemmes et minéraux de Sainte-Marie-Aux-Mines.